Loiret : Une maison incendiée par les nazis en 1944 s’effondre en partie à cause du vent

HISTOIRE Le bâtiment est devenu un lieu de mémoire et d'hommage aux résistants du maquis morts pendant la Seconde Guerre mondiale

20 Minutes avec agence
— 
Une réflexion sera menée par les associations pour trouver comment pérenniser ce lieu d'histoire et de mémoire. (illustration)
Une réflexion sera menée par les associations pour trouver comment pérenniser ce lieu d'histoire et de mémoire. (illustration) — Funki50/Pixabay/Creative Commons.

Une triste nouvelle pour ceux qui entretiennent la mémoire collective. La maison forestière de Lorris (Loiret), vestige de la Seconde Guerre mondiale, s’est en partie écroulée début octobre, rapporte  La République du Centre.

Une partie de la bâtisse s’est effondrée sous la violence des rafales de vent qui ont agité le département durant le week-end des 2 et 3 octobre. Le coup de grâce pour cette maison qui avait résisté au feu et aux balles des nazis en 1944.

Un lieu de mémoire

Cette année-là, la maison forestière avait en effet été le théâtre d’affrontements entre les troupes allemandes et les résistants français cachés dans le maquis. Le bâtiment avait été incendié et essuyé des balles d’automitrailleuses sans pour autant tomber.

Le terrain, devenu lieu de mémoire pour les hommes tombés au combat, sera entouré de clôtures par l’Office national des forêts (ONF). Une réflexion a été lancée avec l’association des familles et amis des anciens du maquis de Lorris et le Souvenir Français pour pérenniser les ruines.