Metz : Un pharmacien aurait escroqué près de 800.000 euros à la CPAM avec de fausses ordonnances

FRAUDE Un autre homme a été interpellé, les deux suspects ont été mis en examen

20 Minutes avec agence
— 
Le préjudice total pourrait dépasse le million d'euros.
Le préjudice total pourrait dépasse le million d'euros. — © Clément Follain / 20 Minutes

Entre 2016 et 2021, un pharmacien de Metz ( Moselle) aurait escroqué plusieurs centaines de milliers d’euros aux caisses primaires d’assurance maladie (CPAM) de Moselle et de Meurthe-et-Moselle, rapporte Lorraine actu. Un montant qui pourrait s’élever à un million d’euros, le chiffrage n’étant pas encore terminé.

Le professionnel est suspecté d’avoir délivré de fausses factures et de fausses ordonnances. Le but : percevoir les remboursements de la CPAM mais sans avoir délivré aucun médicament. Au total, cette fraude lui aurait rapporté au moins 780.000 euros.

Le pharmacien et un autre suspect mis en examen

Des virements effectués de la pharmacie vers le compte bancaire d’une personne ont également été identifiés par l’Agence régionale de santé. Selon les enquêteurs, le pharmacien aurait blanchi plus de 200.000 euros via plusieurs comptes.

L’homme a été interpellé le 14 septembre dernier, ainsi qu’un autre suspect. Ils ont tous les deux été mis en examen, a indiqué le parquet de Metz à nos confrères. Le pharmacien est soupçonné de faits de « fraude par délivrance de remboursements indus de médicaments non délivrés », « faux » et « blanchiment ».