Brest : Un bus en service s’embrase en pleine rue, un syndicat dénonce la vétusté des véhicules

TRANSPORTS Le bus victime d'un incendie datait de 2009 et affichait 695.000 km au compteur

20 Minutes avec agence
— 
Les lignes Flixbus Le Havre-Paris étaient à l'arrêt mardi 14 septembre.
Les lignes Flixbus Le Havre-Paris étaient à l'arrêt mardi 14 septembre. — Marie Sjödin / Pixabay

Un bus a pris feu à Brest ( Finistère) vendredi peu après 7h30, en pleine rue. Le véhicule s’est embrasé et les flammes ont également détruit un abri près duquel il était stationné. Des dégâts ont été constatés dans des appartements et un commerce situés à proximité.

D’après Le Télégramme, le sinistre s’est déclenché dans le compartiment moteur et c’est l’un des passagers qui a alerté le chauffeur. Ce dernier a pu faire évacuer le car dont le réservoir et les pneus ont ensuite éclaté.

Si l’incident n’a pas fait de victime, il a provoqué la colère des syndicats. « Trois bus incendiés en huit ans, ça me paraît quand même beaucoup », a pesté sur France Bleu Breizh Izel Luc Daniel, délégué CFDT à Bibus, le réseau de transports de Brest Métropole. Selon le syndicat, le bus qui s’est embrasé datait de 2009 et présentait 695.000 km au compteur.

Des compteurs qui approchent le million de kilomètres

Sur les 104 cars diesel encore utilisés par le réseau, 18 afficheraient entre 850.000 et 950.000 km et les plus vieux seraient âgés de 16 ans. Brest Métropole aurait décidé de miser sur les véhicules électriques pour remplacer sa flotte mais ces nouveaux bus arriveraient trop lentement.

« Une enquête est ouverte pour déterminer l’origine exacte de cet incendie », indique la direction de Bibus au sujet de l’incident de vendredi dernier. Les pièces du moteur doivent être analysées par des experts, dont les résultats ne seront pas connus avant le 20 octobre. Un préavis de grève a été déposé par la CFDT à partir de ce vendredi 15 octobre et pour trois mois.