Villefontaine : Interpellation d'une dizaine de suspects susceptibles d'être impliqués dans le lynchage à mort d'un jeune

ENQUETE Le 16 juillet, un jeune homme avait été laissé pour mort dans le quartier des Fougères à Villefontaine (Isère). Une opération d’envergure, menée avec le GIGN, vient d’avoir lieu ce lundi

J.Lau.
— 
Photo d'illustration d'une intervention de gendarmes à Villefontaine (Isère), l'an passé après le meurtre de Victorine.
Photo d'illustration d'une intervention de gendarmes à Villefontaine (Isère), l'an passé après le meurtre de Victorine. — MOURAD ALLILI/SIPA

120 gendarmes, dont les unités d’intervention spécialisées du groupement de l'Isère et d’une antenne du GIGN, ont été mobilisés ce lundi matin dans une opération d’envergure à Villefontaine (Isère). Trois mois après le lynchage à mort d’un jeune homme de 22 ans, le 16 juillet « à proximité d’un point de deal » à Villefontaine, le procureur de Grenoble Eric Vaillant révèle qu'« une dizaine de suspects susceptibles d’être impliqués à différents degrés dans ce meurtre ont été interpellés ».

Ces interpellations, qui ont eu lieu dans le cadre d’une commission rogatoire dirigée par une juge d’instruction du pôle criminel du tribunal judiciaire de Grenoble, se sont toutes déroulées « au sein du quartier de reconquête républicaine de Villefontaine ». Selon Le Dauphiné Libéré, « l’hypothèse d’une rivalité de territoire entre trafiquants de stupéfiants » est évoquée par les enquêteurs.

Il avait succombé deux jours après

Laissée pour morte, le 16 juillet dans le quartier des Fougères, la victime avait été secourue par les sapeurs-pompiers et une équipe du Smur, prévenus par des habitants. Transporté dans le coma, le jeune homme avait succombé à ses blessures deux jours plus tard à l’hôpital Edouard-Herriot de Lyon.

L’enquête pour meurtre, qui avait alors été ouverte, vient donc de connaître un tournant ce lundi. Eric Vaillant précise que dans le cadre de leurs investigations, les enquêteurs bénéficient de l’appui des experts de l’Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale (IRCGN) de Pontoise (Val-d’Oise).