Gard : Le cultivateur de cannabis avait prévu un petit mot sympa pour les gendarmes

CULTURE « Les chiens ne mordent pas. Ils se contentent d’aboyer » avait notamment prévenu le cultivateur en laissant un mot aux gendarmes, au cas où…

Jérôme Diesnis
— 
Le cultivateur avait laissé un petit mot à l'attention des gendarmes dans l'hypothèse où ceux-ci tomberaient sur son exploitation.
Le cultivateur avait laissé un petit mot à l'attention des gendarmes dans l'hypothèse où ceux-ci tomberaient sur son exploitation. — Gendarmerie du Gard

« Bonjour Messieurs, dames, les gendarmes, merci de tout laisser en état correct ». Ce cultivateur de cannabis ne manque pas d’humour. Anticipant une éventuelle découverte de sa petite exploitation par les militaires du Gard, il avait pris soin de déposer une petite affiche à leur intention. « Les chiens ne mordent pas. Ils se contentent d’aboyer. Je coopère, assume et ne cherche pas à fuir », avait-il expliqué sur ce panneau.

Destruction des 63 pieds de cannabis

Arrêté en flagrant délit, il s’est en effet laissé interpeller par les militaires qui avaient été avertis de la présence d’une culture d’herbe de cannabis sur la commune d’Aigueze, dans le Gard.

Les gendarmes ont procédé à la destruction des 63 pieds de cannabis. Laissé en liberté, le cultivateur sera prochainement entendu afin de s’expliquer.