Retour sur la page d'accueil 20 Minutes
INCIVILITÉSEn Moselle, il aurait caillassé le commissariat et appelé le 17

Moselle : Il aurait agressé une buraliste, caillassé le commissariat puis appelé le 17

INCIVILITÉS
Le jeune homme serait un sans-abri qui se retrouve désormais sous le coup de plusieurs procédures
Une voiture de police (illustration)
Une voiture de police (illustration) - Alexandre Vella / 20 Minutes / 20 Minutes
20 Minutes avec agence

20 Minutes avec agence

Un homme âgé d’une vingtaine d’années aurait jeté des pierres sur la porte du commissariat d’Hagondange (Moselle), mardi, rapporte Le Républicain Lorrain. Peu après, ce jeune sans-abri aurait composé le 17 – le numéro d’urgence de la police – pour revendiquer son geste.

Le jeune homme décrit comme un « marginal » serait connu des habitants, précise le quotidien régional. Lors de son interpellation, 30 minutes après son coup de fil aux forces de l’ordre, il aurait proféré des menaces de mort à l’encontre des policiers.

Poursuivi pour plusieurs méfaits

L’homme a été placé en garde à vue. Le sans-abri pourrait faire l’objet d’une expertise psychiatrique. Il est visé par une enquête pour « dégradations et menaces de mort ». Au cours des investigations, les fonctionnaires ont découvert que l’individu serait à l’origine d’une autre agression.

Trois heures avant le caillassage du commissariat, le suspect se serait rendu dans un bureau de tabac. Il en serait sorti avec des cigarettes qu’il n’aurait pas payées, poursuivi par l’employée. Il aurait saisi cette dernière à la gorge. La victime a été choquée, mais pas blessée. Le SDF est donc également sous le coup d’une procédure pour « vol suivi de violences ».

Sujets liés