Isère : Une plainte déposée après la découverte de chats et de chatons mutilés

MALTRAITANCE ANIMALE L’Ecole du chat libre de Grenoble s’interroge sur la disparition de nombreux félins au Pont-de-Claix

20 Minutes avec agence
— 
Dimhou / Pixabay

L’Ecole du chat libre de Grenoble a déposé plainte contre X le 30 septembre dernier après avoir constaté des mutilations sur plusieurs félins dans la zone d’activité des Bauches, au Pont-de-Claix ( Isère). Cet été, les bénévoles avaient été alertés pour capturer et stériliser une famille de deux chats adultes et trois chatons, nourris par un entrepreneur du secteur. Mais les deux chats sauvages ont été entretemps amputés d’une patte. En septembre, ce sont deux chatons qui présentaient des membres décharnés, relate Le Dauphiné Libéré. L’un d’eux n’a pas pu être récupéré et a disparu.

Appel à la vigilance

« Comment des membres d’une société civilisée peuvent-ils encore traiter ainsi des êtres sans défense ? », s’interroge Marie-Noëlle Chanel, bénévole de l’association. Le vétérinaire qui a pris en charge les animaux capturés a conclu à des blessures causées par des collets, dont l’utilisation est strictement réglementée.

L’Ecole du chat libre espère que les gendarmes pourront mener des investigations, d’autant que des propriétaires de félins se seraient manifestés pour indiquer qu’ils avaient perdu leur chat dans cette même zone d’activités. En attendant, les défenseurs des animaux appellent la population à la plus grande vigilance.