Isère: Repêché dans un lac, le corps d'un homme disparu en 1961 enfin identifié

ENQUETE L'affaire avait été classée en 2016 mais un nouveau témoignage a tout relancé cet été

20 Minutes avec agence
— 
M.Libert / 20 Minutes

C’est au cours d’un entraînement dans le lac de Paladru (Isère) que les pompiers de Saint-Égrève avaient découvert, en mars 2010, des ossements. Ces derniers n’ayant pu être identifiés, l’affaire avait finalement été classée. Mais, comme l’a rapporté Le Dauphiné Libéré ce jeudi, un nouveau témoignage a permis de relancer les investigations cet été et de résoudre cette  enquête vieille de 60 ans.

Les expertises avaient fini par conclure qu’il s’agissait d’un jeune homme âgé de 18 à 27 ans, mesurant environ 1,70 m et décédé accidentellement entre 1955 et 1963. Les enquêteurs avaient alors recoupé ces informations avec les disparitions survenues dans la région à cette époque et un appel à témoins avait également été lancé en février 2012. En vain.

Un témoignage inattendu

En septembre 2016, le procureur de la République avait finalement dû clore le dossier. Mais ces dernières semaines, le témoignage inattendu d’une dame de 76 ans a relancé l’affaire. Après être retombée sur l’appel à témoins, elle a contacté les gendarmes pour leur expliquer qu’en juin 1961, son frère, alors âgé de 21 ans, s’était noyé dans le lac de Paladru et que son corps n’avait jamais été retrouvé.

Les investigations ont alors repris et une parentèle ADN a été ordonnée. Et cette fois, les résultats correspondent à 99,99 %. Le mystérieux squelette découvert en 2010 dans le lac de Paladru a enfin révélé son identité, 60 ans après sa disparition.