Amiens : Une personne interpellée après une nuit de violences urbaines

VIOLENCES Des échauffourées ont opposé des individus des quartiers nord d’Amiens et des policiers, ces derniers ayant essuyé des tirs de mortiers d’artifice

Mikaël Libert
— 
Des tirs de mortiers (illustration).
Des tirs de mortiers (illustration). — Alliance Police - Capture d'écran

Dans la nuit de samedi à dimanche, des violences urbaines ont éclaté dans plusieurs quartiers d’Amiens, dans la Somme. Des policiers ont notamment été attaqués par des individus à l’aide de mortiers d’artifice a-t-on appris, dimanche, auprès de la préfecture.

Selon les autorités, tout est parti d’une intervention des forces de l’ordre pour des véhicules incendiés sur la voie publique, vers 22 heures, dans le quartier d’Amiens nord. Selon la préfecture de la Somme, « à leur arrivée, les policiers ont alors subi des tirs de mortier ». Des faits similaires ont aussi été observés dans d’autres quartiers populaires, à Etouvie et au sud-est de la ville.

Une compagnie de CRS en renfort pour la nuit de dimanche à lundi

L’essentiel des forces de police du secteur a été mobilisé sur Amiens Nord, « où une vitre de la mairie de secteur a été brisée », assurent les autorités. Des renforts ont par ailleurs été dépêchés depuis Lille et Lens pour être redéployés dans les trois quartiers touchés par les violences. La présence policière sera encore renforcée dans la nuit de dimanche à lundi avec l’arrivée d’une compagnie de CRS et d’une unité d’intervention spécialisée dans les violences urbaines.

Les policiers ont pu interpeller un homme dans le quartier sud-est, soupçonné d’avoir incendié des poubelles et tiré des mortiers contre les forces de l’ordre.

Aucun blessé n’est à déplorer, hormis un policier de la BAC d’Amiens, brûlé à la main par une grenade lacrymogène qu’il allait envoyer en riposte à des tirs de mortiers.