Somme : Deux passeurs présumés de migrants placés en garde à vue

IMMIGRATION Un contrôle de police en baie de Somme a permis la découverte de 37 migrants prêts à traverser la Manche et de deux passeurs présumés qui ont été interpellés

20 Minutes avec AFP
— 
Deux passeurs présumés ont été interpellés dans la Somme (illustration).
Deux passeurs présumés ont été interpellés dans la Somme (illustration). — C. Allain / 20 Minutes

Dans la nuit de samedi à dimanche, 37 migrants ont été découverts sur une plage près de Fort-Mahon, dans la Somme. Deux sont soupçonnées d’être des passeurs.

Les deux personnes « pour lesquelles on se demande si ce sont des passeurs » ont été placées en garde à vue, a précisé la substitut du procureur d’Amiens, Alexia Royannez, sans pouvoir confirmer à ce stade que les deux dossiers étaient liés.

Une organisation bien rodée

Selon une source proche du dossier, les interpellations ont eu lieu vers 3 heures du matin, dans le même département. Un premier fourgon a été contrôlé, dont le chauffeur a indiqué qu’il avait déposé des migrants sur la plage. Est arrivé un second fourgon avec tout le matériel nécessaire pour une traversée, a rapporté cette source.

Les traversées et tentatives de traversées de la Manche vers l’Angleterre à bord de petites embarcations n’ont cessé d’augmenter depuis 2018, pour atteindre des records cet été, portant à quelque 15.400 le nombre de migrants impliqués entre début janvier et fin août.

« Les départs ont lieu entre Calais, le Cap Gris-nez et Dunkerque, les zones où on aperçoit les falaises de Douvres quand il fait beau et où cela paraît facile de traverser, mais au fil des mois et du renforcement des patrouilles à terre le phénomène petit à petit s’est étendu vers le sud », expliquait, début septembre, le préfet maritime de la Manche et de la mer du Nord, Philippe Dutrieux.