Toulouse : Il paie un téléphone à 750 euros avec des faux billets de cinéma

ARNAQUE Le jeune de 16 ans qui avait acheté un téléphone avec de faux billets a été retrouvé et convoqué par la police

B.C.
— 
Un exemple de "movie money".
Un exemple de "movie money". — M.Libert / 20 Minutes

Le scénario n’était pas si bien ficelé. Pourtant le voleur avait pensé aux meilleurs artifices des grands films. En mars dernier, une jeune femme de Toulouse met en vente sur les réseaux sociaux son téléphone haut de gamme. Elle trouve rapidement acquéreur et lui donne rendez-vous. Lorsque ce dernier arrive au rendez-vous, il lui donne 750 euros en petites coupures​ en échange du mobile.

Une monnaie suspecte aux yeux de la jeune vendeuse, mais qu’elle n’arrive pas à faire authentifier par des commerçants. Elle repart avec l’argent mais de retour chez elle va vite se rendre compte qu’il s’agit de faux billets, ceux que l’on utilise au cinéma. Baptisés« movie money », on les retrouve en vente libre sur Internet et cela inspire des arnaqueurs. Lorsqu’elle dépose plainte, les enquêteurs se rendent compte qu’elle n’est pas la seule à s’être fait berner au cours des derniers jours.

En faisant analyser les billets, ils ont aussi retrouvé une trace ADN qui leur a permis de remonter jusqu’à un jeune de 16 ans, déjà connu de leurs services. Convoqué au cours de la semaine au commissariat avec ses parents, il a reconnu en partie les faits. Lors d’une perquisition à son domicile, les policiers ont découvert un téléphone portable volé. Il a été convoqué ultérieurement en vue de sa mise en examen.