Mariage de Nabilla et Thomas : Un homme mis en examen après le cambriolage de leur chambre d’hôtel

INFO « 20 MINUTES » Début juillet, la star de la téléréalité s’est fait dérober ses cadeaux de mariage dans sa chambre d’hôtel pendant la cérémonie 

Thibaut Chevillard et Caroline Politi
— 
Nabilla et Thomas au festival de Cannes en 2019.
Nabilla et Thomas au festival de Cannes en 2019. — MediaPunch/REX/SIPA

Deux mois et demi après le cambriolage de la chambre d’hôtel de Nabilla et Thomas Vergara pendant leur mariage au château de Chantilly, l’enquête a pris un nouveau tournant. Un homme de 34 ans, déjà condamné à 24 reprises pour des faits de même nature, a été mis en examen et incarcéré ce mardi, a-t-on appris auprès du parquet de Senlis.

En fin de matinée, 20 Minutes révélait que les gendarmes de la section de recherche d’Amiens avaient interpellé lundi matin deux suspects, résidant à Creil, dans l’Oise. Outre cet homme, une femme de 41 ans, ancienne compagne du mis en examen chez qui ce dernier réside toujours, a été placée sous le statut de témoin assisté. « Lors de leurs auditions respectives, ils ont tous deux contesté leur implication », a indiqué le parquet, précisant qu’il avait ouvert une information judiciaire du chef de « vol aggravé contre X » le 23 août.

Un préjudice de près de 170.000 euros

L’affaire, survenue début juillet, avait fait les choux gras de la presse people. Alors que le couple fêtait son union, un homme était entré dans leur chambre d'hôtel en passant par la fenêtre et avait subtilisé tous leurs cadeaux. Les deux influenceurs n’avaient découvert les faits qu’au petit matin. Vêtements et chaussures de luxe, bijoux… Le préjudice est estimé à près de 170.000 euros.

« On s’est fait voler plein de matériel, plein de choses, plein de bijoux, notamment quelque chose qui me fait un petit peu de peine, ce sont des bijoux que mon grand-père et ma grand-mère m’avaient offerts, avait expliqué Nabilla sur Snapchat au lendemain des faits. Ce sont des choses qui sont sentimentales, qui n’ont pas de prix à mes yeux, et ça me fait beaucoup de peine de ne plus avoir ces bijoux de famille. »