Brest : Disparition d’un plongeur-démineur de la Marine lors d’un entraînement

ARMEE Un important dispositif a été déployé pour tenter de retrouver le militaire, pour le moment sans succès

Rachel Garrat-Valcarcel
— 
Dans la rade de Brest. (illustration)
Dans la rade de Brest. (illustration) — STEPHANE MAHE / POOL / AFP

Un plongeur-démineur de la Marine nationale est porté disparu après un entraînement vendredi en rade de Brest, a annoncé la préfecture maritime de l’Atlantique. Le Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) de Corsen a été alerté peu après 13 heures par une équipe de plongeurs-démineurs du groupe de plongeurs-démineurs de l’Atlantique (GPD-A) que l’un d’entre eux n’était pas remonté en surface à l’issue d’une plongée.

Un important dispositif a été déployé sans succès pour tenter de localiser le plongeur disparu, indique la préfecture maritime. « A 21 heures, les opérations de secours par moyens dirigés sont suspendues faute d’éléments nouveaux. Néanmoins, les recherches se poursuivent avec des moyens de la Marine nationale et de la gendarmerie maritime », précise-t-elle. La brigade de gendarmerie de Lorient a été saisie de l’enquête par le procureur de Brest afin de déterminer les circonstances précises de cette disparition.

Les plongeurs-démineurs de la Marine sont un corps de la Marine nationale, rattaché à la Force d’action navale, spécialisé dans les missions de neutralisation d’engins explosifs, de travaux sous-marins, de recherches sous-marines, d’opérations amphibies ou encore de dépiégeage d’assaut dans le cadre du contre-terrorisme maritime. La Marine compte trois groupes de plongeurs démineurs (GPD) depuis 1955 à Cherbourg, Brest et Toulon, armés par près de 300 marins.