Incendie d’une usine à Pamiers : Le feu est circonscrit, le confinement de la population est levé

SINISTRE Un important incendie s’est déclaré au petit matin dans un bac d’acide de l’usine Aubert et Duval de Pamiers. Les habitants de la commune ont été confinés une partie de la matinée

H.M.
— 
Les pompiers sont intervenus vers 20 heures ce mardi 24 août. Illustration.
Les pompiers sont intervenus vers 20 heures ce mardi 24 août. Illustration. — Mourad Allili - Sipa

Un violent incendie s’est déclaré ce vendredi matin dans l’usine Aubert et Duval de Pamiers. Le feu a pris à 6h50 « dans un bac d’acide situé dans un bâtiment de 400 m2 […]. Il s’est propagé rapidement à tout le bâtiment », indique la préfecture de l’Ariège qui précise que « tout le personnel a été immédiatement évacué » et « qu’aucun blessé n’est à déplorer ».

Mais, outre les moyens importants déployés sur place par les sapeurs-pompiers, l’ampleur de l’événement a entraîné l’ouverture en préfecture du Centre opérationnel départemental.

Et, surtout, en attendant d’en savoir plus sur la fumée noire qui se propageait dans le ciel de Pamiers, les riverains habitant dans un rayon de 200 mètres, puis de 400 mètres, ont dû rester confinés chez eux tandis que les autres devaient éviter tout déplacement « afin de ne pas entraver l’action des secours ».

L’usine Aubert et Duval, plus gros employeur privé de l’Ariège

En fin de matinée, la préfecture a indiqué que l’incendie avait été circonscrit à 10h25 et que les mesures de confinement devaient être levées à 11h30. « Une évaluation des risques », notamment de toxicité, sur le site a été confiée aux sapeurs-pompiers.

L’usine Aubert et Duval est le plus gros employeur privé de l’Ariège. L’entreprise est spécialisée dans la production d’aciers haute performance pour les industries aéronautiques, spatiales ou nucléaires.