Loire-Atlantique : Les gendarmes interviennent pour un nourrisson enfermé dans une voiture

CHALEUR La mère devra répondre de ses actes pour délaissement de mineurs

J.U.
— 
Un enfant dans son siège auto (illustration)
Un enfant dans son siège auto (illustration) — Catherine Delahaye/SIPA

Une mésaventure qui permet de rappeler des règles de prudence. Les gendarmes de Loire-Atlantique rapportent être intervenus « de toute urgence », mardi, après avoir été prévenus par un témoin qu’un nourrisson était enfermé dans une voiture. Le bébé, qui hurlait, était tout seul dans l’habitacle, alors que les températures extérieures sont exceptionnellement élevées en ce début de mois de septembre.

Arrivés sur place, les gendarmes racontent avoir rapidement retrouvé la mère de l’enfant, qui se trouvait finalement pas très loin du véhicule. Elle aurait expliqué être venue récupérer ses autres enfants, et avoir laissé le bébé pendant « une dizaine de minutes ». Assez pour recevoir une convocation à la gendarmerie, où elle devra répondre de ses actes pour délaissement de mineurs.

La température monte plus vite chez l’enfant

Si le bébé se porte bien, la gendarmerie rappelle que la température du corps d’un enfant « augmente de 3 à 5 fois plus vite que celle d’un adulte ». Elle indique aussi que même avec une fenêtre ouverte, « la température à l’intérieur d’une voiture peut atteindre 50 °C en une heure s’il fait 26 °C à l’extérieur ».