Bretagne : « La balayeuse »… Un automobiliste verbalisé pour avoir transporté d’immenses bambous

CA DEPASSE Le véhicule a été intercepté non loin de Saint-Brieuc, dans les Côtes d’Armor

C.A.
— 
A Plédran, près de Saint-Brieuc, un automobiliste a été verbalisé pour avoir transporté des bambous dépassant largement de son coffre.
A Plédran, près de Saint-Brieuc, un automobiliste a été verbalisé pour avoir transporté des bambous dépassant largement de son coffre. — Gendarmerie des Côtes d'Armor

« Ça va être compliqué de fermer le coffre ». On a tous déjà croisé des voitures blindées de végétaux sur les routes. Celle que les gendarmes des Côtes d’Armor ont croisée cette semaine semble cependant battre des records. Alors qu’ils menaient des contrôles routiers sur la RD700 à Plédran, non loin de Saint-Brieuc, les hommes en bleu ont vu débarquer une petite citadine roulant coffre ouvert. A l’arrière du véhicule, des pousses de bambous fraîchement coupés dépassaient de plusieurs mètres, sans que cela ne semble choquer le conducteur.

Les gendarmes ont estimé que ce chargement était « dangereux » et ont verbalisé l’automobiliste. En postant les photos sur leur compte Twitter, les forces de l’ordre ont préféré en rire, évoquant « la balayeuse » pour décrire le véhicule chargé à bloc.

A Plédran, près de Saint-Brieuc, un automobiliste a été verbalisé pour avoir transporté des bambous dépassant largement de son coffre.
A Plédran, près de Saint-Brieuc, un automobiliste a été verbalisé pour avoir transporté des bambous dépassant largement de son coffre. - Gendarmerie des Côtes d'Armor

En France, il est autorisé d’avoir un chargement dépassant jusqu’à trois mètres à l’arrière d’un véhicule. Mais il est nécessaire d’apposer une signalisation à partir d’un mètre de dépassement. « A l’avant, le chargement ne doit pas dépasser l’aplomb antérieur du véhicule », rappelle la Sécurité routière sur son site. Tout contrevenant s’expose à une amende de 135 euros. Le Code la route stipule que «toutes précautions utiles doivent être prises pour que le chargement d’un véhicule ne puisse être une cause de dommage ou de danger». Un chargement mal arrimé est passible d'une amende forfaitaire de 68 euros.