Meurthe-et-Moselle : Un cambrioleur condamné après avoir oublié sur place son masque sanitaire

OUPS Il a écopé de douze mois ferme de prison, lui qui possède déjà un casier bien chargé

T.G.
— 
Un masque oublié (illustration).
Un masque oublié (illustration). — T. Gagnepain / 20 Minutes

Un cambrioleur qui laisse des traces, c’est toujours ballot. Les histoires à ce sujet sont nombreuses. Comme quand l’intéressé avait oublié un chewing-gum et même consommé des chocolats sur le canapé de ses hôtes malgré elles.

Mais tout ça, c’était avant la crise sanitaire. Avec elle, un nouvel équipement peut être laissé par le visiteur indélicat : le masque. C’est ce qui est arrivé à un trentenaire mi-août à Maxéville, à côté de Nancy, rapporte L'Est Républicain. La victime du cambriolage nocturne, alerté par le bruit, avait trouvé un masque estampillé « Lacoste ». Prévenue, la police avait vite interpellé un homme à proximité, avec justement carte bancaire, bijoux et autres objets du larcin.

Devant la justice lundi, il a d’abord nié les faits. Avant de reconnaître posséder deux masques similaires à celui découvert sur place puis d’être confondu grâce aux analyses ADN effectuées. Le prévenu, déjà connu des services de la police (22 mentions dans son casier) a été condamné à douze mois ferme de prison.