Bayonne : Trois médecins suspectés d’avoir escroqué 610.000 euros à la CPAM

ENQUETE Les trois chirurgiens contestent les faits et aucune mise en examen n’a encore été prononcée

20 Minutes avec agence
— 
G. Michel - Sipa

Trois médecins exerçant à la clinique Belharra à Bayonne (Pyrénées-Atlantiques) font actuellement l’objet d’une enquête judiciaire. Ils sont soupçonnés d’avoir escroqué la Caisse primaire d’Assurance maladie (CPAM) pour un préjudice de 610.000 euros, révèle France Bleu Pays Basque.

Il y a plusieurs mois, à l’issue de contrôles internes, la Sécurité sociale a identifié de probables surfacturations ou actes fictifs. Des accusations démenties par les trois chirurgiens qui officient dans le service thoracique et cardiovasculaire de la clinique. Cette dernière n’a d’ailleurs apporté aucun commentaire au dossier : « L’affaire concerne la relation entre des médecins libéraux et la CPAM. La clinique n’intervient à aucun moment dans cette relation. »

Un des médecins pourtant interdit d’exercer

Le premier médecin aurait détourné 60.000 euros, le deuxième 110.000 euros et le dernier 440.000 euros. Des montants que tâchera de confirmer ou non la brigade financière de la police judiciaire de Bayonne en vérifiant les actes identifiés comme suspects par la CPAM. Aucune mise en examen n’a pour l’instant été prononcée.

L’enquête a également permis de révéler qu’un des professionnels incriminés avait écopé d’une interdiction d’exercer sa profession en mars dernier et pour une durée de 18 mois. LUrssaf d’Aquitaine avait en effet déposé plainte, n’ayant pas perçu 242.000 euros de cotisations sociales.