Lyon : Enquête ouverte après les malaises de trois soignantes de l’hôpital Mermoz, toutes intoxiquées

MALVEILLANCE Les analyses toxicologiques des trois victimes, qui comptent parmi le personnel médical de l’hôpital Jean-Mermoz (Lyon 8e), ont confirmé en août la présence de substances médicamenteuses

J.Lau.
— 
Photo d'illustration des urgences de l'hôpital privé Jean-Mermoz à Lyon.
Photo d'illustration des urgences de l'hôpital privé Jean-Mermoz à Lyon. — Hôpital Jean-Mermoz

Un étrange climat règne depuis un mois au sein de l'hôpital Jean-Mermoz (Lyon 8e). Trois soignantes ont en effet été victimes de malaises, à quelques jours d’intervalle, vraisemblablement après avoir absorbé des produits médicamenteux, comme l’indique le parquet de Lyon au  Progrès. Une enquête confiée à la Sûreté départementale du Rhône a été ouverte contre X pour « administration de substances nuisibles ».

L’affaire touche depuis le 1er août les équipes de nuit du service médecine oncologie de Jean-Mermoz. Ce jour-là, une aide-soignante subitement nauséeuse a fait analyser l’eau de sa bouteille, qu’elle estimait trouble. Celle-ci contenait en effet des tranquillisants, confirme la direction de l’établissement au Progrès. Dans la nuit du 19 au 20 août, une autre aide-soignante a été retrouvée inconsciente et a dû être transportée en salle de déchocage. Là aussi, les analyses toxicologiques ont confirmé la présence de substances médicamenteuses.

Aucun nouveau cas depuis le 24 août

La direction de Mermoz a aussitôt porté plainte et la police technique et scientifique a débarqué dans le service concerné pour effectuer des relevés d’empreintes. Le 23 août, une cadre infirmière a subi le même sort, également intoxiquée par des médicaments.

Les trois victimes vont mieux et l’établissement, qui a renforcé son protocole de sécurité, assure qu’aucun patient n’a été ciblé par ces actes de malveillance. Des auditions de tout le personnel d’oncologie ont depuis eu lieu, et si aucun nouveau cas n’a été signalé depuis le 24 août, l’enquête se poursuit.