Indre-et-Loire : Enquête ouverte après la mort d’un femme au cours d’un stage de jeûne hydrique

CURE Un jeûne hydrique consiste à ne manger aucune nourriture pendant plusieurs jours, et donc consommer exclusivement de l’eau

20 minutes avec agence
— 
Illustration gendarmes.
Illustration gendarmes. — E. Frisullo / 20 Minutes

Une femme âgée de 44 ans est décédée jeudi dernier au château de Brou, à Noyant-de-Touraine (Indre-et-Loire). Elle participait à une cure de jeûne hydrique de longue durée en groupe, animé par un naturopathe professionnel. Cette cure consiste à ne manger aucune nourriture pendant plusieurs jours, et donc consommer exclusivement de l’ eau, rapporte La Nouvelle République, mercredi.

Une enquête a été ouverte par le parquet de Tours. Elle a été confiée à la brigade de gendarmerie de Loches. Une autopsie a également été réalisée en début de semaine mais pour l’heure, rien ne permet de faire un lien entre le décès de la quadragénaire et les activités du stage. « Nous sommes dans l’attente d’éléments complémentaires mais il n’y a pas de traces indiquant l’intervention d’un tiers », a ainsi expliqué le parquet, cité par nos confrères.

Un arrêté préfectoral pour interdire la poursuite du stage

Par ailleurs, une information judiciaire a été ouverte pour homicide involontaire mercredi. Celle-ci devra déterminer les causes et les circonstances précises du décès de la femme. « Le juge d’instruction désormais saisi devra déterminer si des manquements ont été commis par les organisateurs de cette cure », a ajouté le parquet. La préfecture d’Indre-et-Loire a également affirmé avoir pris un arrêté préfectoral pour interdire la poursuite de ce stage de jeûne hydrique.

L’entreprise de naturopathie, contactée par La Nouvelle République, n’a pas souhaité réagir. Simples hébergeurs du stage, les propriétaires du château de Brou ont quant à eux indiqué avoir accueilli ces cures de jeûnes pour la première fois cette année. Celles-ci peuvent durer entre 14 et 42 jours, pour des forfaits allant de 1.100 à 2.800 euros. Les groupes peuvent être constitués de 15 à 20 personnes. En parallèle du jeûne, les participants peuvent aussi participer à des ateliers et des activités douces, comme le yoga, la méditation, ou la relaxation.