Orne : Une rave party réunit 300 fêtards dans une ancienne usine qui produisait de l'amiante

FÊTE CLANDESTINE Abandonné depuis 2005, le site est dans le viseur des associations et des riverains

20 Minutes avec Agence
— 
Les gendarmes ont dû intervenir pour mettre fin à la fête
Les gendarmes ont dû intervenir pour mettre fin à la fête — CELINE BREGAND/SIPA

Une enquête a été ouverte après l’organisation d’une rave-party dans une usine désaffectée de Saint-Honorine-la-Chardonne, dans l’Orne. La fête s’est déroulée dans la nuit de samedi à dimanche sur le site de l’entreprise Ferlam Technologies, rapportent nos confrères de Ouest-France. Elle a réuni entre 200 et 300 personnes.

Un site à l’abandon depuis 2005

Après l’alerte donnée par un riverain, les gendarmes sont intervenus dimanche matin pour mettre fin aux festivités. L’organisateur de la rave-party a été rapidement identifié et des contrôles d’identité, de stupéfiants et d’alcoolémie ont été effectués par les militaires. Plusieurs participants ont été verbalisés.

Comme le précise le quotidien régional, l’usine de Saint-Honorine-la-Chardonne est régulièrement le théâtre de fêtes clandestines. Le site abandonné depuis 2005 est pourtant dans le viseur des associations et des riverains car il contiendrait encore des fibres d’amiante.