Montpellier-OM : Deux personnes interpellées pour les jets de projectiles

CARTON ROUGE La rencontre a été interrompue une douzaine de minutes en toute fin de partie consécutivement à ces jets de projectiles

20 Minutes avec AFP
— 
Montpellier et Marseille ont disputé un match de Ligue 1 très spectaculaire, samedi soir au stade de la Mosson.
Montpellier et Marseille ont disputé un match de Ligue 1 très spectaculaire, samedi soir au stade de la Mosson. — Pascal Guyot / AFP

Sans aucun doute, il y avait meilleure manière de célébrer le retour des supporters dans les stades. « Deux personnes ont été interpellées après les jets de projectiles » qui ont conduit à l’interruption du match Montpellier-Marseille pendant une douzaine de minutes, a indiqué la police montpelliéraine.

Le joueur de l'OM Valentin Rongier, remplaçant, a notamment été touché à la tête par une bouteille, au moment du but de Dimitri Payet qui a placé son équipe aux commandes du match (3-2, 79e).

Le club de Montpellier exposé a des sanctions

« Valentin Rongier a eu une grosse coupure à la bouche et n’a pas pu entrer en jeu. On espère ne pas revoir ces gestes », a commenté après le match l’entraîneur de l’OM Jorge Sampaoli. Une bouteille a aussi été lancée depuis la tribune Etang de Thau, celles des ultras locaux, dans la surface de réparation marseillaise, alors que l’Héraultais Florent Mollet s’apprêtait à tirer un corner (89e).

L’arbitre Jérémie Pignard a alors décidé de renvoyer les deux équipes aux vestiaires. Après un moment de tâtonnement, les acteurs ont quitté la pelouse. Ces incidents exposent le club à des sanctions, le règlement prévoyant un éventail disciplinaire allant d’une amende au huis clos.

Ce derby s’est joué dans un stade soumis à une jauge maximale de 13.500 places (sur 22.000), décidée par le préfet de l’Hérault face à la circulation active du coronavirus dans la région. Ce week-end coïncide avec le retour des supporters dans les stades, après sept mois de huis clos.