Montpellier : La boîte de nuit clandestine s'appelait « Clubster »

NOS FÊTARDS ONT DU TALENT Les policiers ont interrompu et fermé cette interlope boîte de nuit établie dans un appartement du centre-ville

Alexandre Vella
— 
Une boîte de nuit légale. (Illustration)
Une boîte de nuit légale. (Illustration) — tephane Bisseuil/SIPA

Videur, vente d’alcool, paiement par carte bancaire, sonorisation, jeux de lumières et DJ, le lieu, situé en centre-ville de Montpellier, avait tous les attributs d’une authentique boîte de nuit, rapporte Midi Libre. Sauf que rien de tout cela n’était légal. Les policiers, alertés par des voisins sensibles au vacarme, sont intervenus samedi au petit matin pour fermer l’établissement interlope judicieusement nommé « Clubster, underground house et techno music ».

Une trentaine de personnes s’y trouvaient alors, poursuit le quotidien régional. L’organisateur de la soirée, identifié mais absent au moment de l’arrivée des policiers, a été convoqué au commissariat pour s’expliquer.