Enlèvement de Dewi : L'enfant de 8 ans retrouvé sain et sauf, le père placé en garde à vue

RECHERCHE L’alerte enlèvement avait été déclenchée ce samedi matin

20 Minutes avec AFP
— 
Le dispositif Alerte enlèvement existe depuis 2006. (illustration).
Le dispositif Alerte enlèvement existe depuis 2006. (illustration). — THOMAS COEX / AFP

Le petit Dewi, âgé de 8 ans, qui avait été enlevé vendredi matin à Lannion ( Côtes-d’Armor​) par son père, a été retrouvé sain et sauf en même temps que son ravisseur à Plouaret, a-t-on appris auprès du parquet de Saint-Brieuc. « Aux alentours de 15 heures, ils ont été récupérés sur la commune de Plouaret, sains et saufs », a déclaré Bertrand Leclerc, procureur de Saint-Brieuc. Une alerte enlèvement avait été diffusée samedi matin.

Le ravisseur présumé, âgé de 38 ans et qui présente des antécédents judiciaires, a été placé en garde à vue du chef de « soustraction de mineur des mains de ceux qui exercent l’autorité parentale ou auxquels il a été confié », délit puni d’un an d’emprisonnement et de 15.000 euros d’amende.

L’alerte enlèvement a été déclenchée la 25e fois depuis 2006 en France

D’après une source policière, « l’enfant a été retrouvé sain et sauf avec son père dans un champ à Plouaret ». Selon les gendarmes, le père et l’enfant ont été retrouvés à une quinzaine de kilomètres du sud de Lannion, près de Plouare. « On a eu un renseignement disant qu’ils avaient été aperçus dans ce coin, on a déplacé l’hélico, des chiens et le personnel », ont indiqué les gendarmes, précisant qu’il n’y a pas eu de « difficultés » lors de l’interpellation.

« Les renseignements collectés auprès de témoins grâce au dispositif alerte enlèvement, en permettant de préciser et circonscrire le périmètre des recherches, ont contribué à l’issue positive de cette affaire », s’est félicité le procureur de la République Bertrand Leclerc, dans un communiqué de presse. Signalé à Tréguier, à l’est de Lannion, chez une connaissance qui a alerté les gendarmes, le père, âgé de 38 ans, « a été contraint d’abandonner son véhicule et de s’enfuir à pied avec l’enfant », a poursuivi le procureur.

Les premières vérifications opérées à ses adresses connues étant restées vaines, et après des recherches terrestres et aériennes infructueuses, le dispositif alerte enlèvement a été déclenché tôt samedi, pour la 25e fois depuis 2006 en France.

Environ 70 gendarmes, avec un hélicoptère et une équipe cynophile mobilisés

Selon le parquet, le père, qui a longtemps vécu dans l’errance, « avait mis en échec des tentatives d’accompagnement antérieures, ne collaborant pas à la mesure éducative et disparaissant sur de longues périodes avec le mineur, ainsi privé de soins adaptés et non scolarisé ». Depuis la dernière mesure de placement décidée en juin, il disait ressentir cette séparation « comme insupportable », tandis que son comportement plus rigide avait « alerté les services éducatifs ».

Au plus fort de la journée, environ 70 gendarmes, avec un hélicoptère et une équipe cynophile, ont été mobilisés pour retrouver Dewi, orphelin de mère, atteint de surdité et présentant des difficultés du langage. Selon le parquet, l’enfant se trouve « apparemment en bonne santé » et « sera examiné par des médecins avant d’être raccompagné vers une structure d’accueil ».