Pyrénées : Des ossements humains retrouvés, il pourrait s'agir de ceux de la randonneuse anglaise Esther Dingley

DISPARITION Esther Dingley, une blogueuse britannique, avait disparu en novembre dernier alors qu’elle réalisait une randonnée près de Bagnères-de-Luchon

B.C. avec AFP
— 
Des ossements ont été retrouvés non loin du lieu de disparition d'Esther Dingley.
Des ossements ont été retrouvés non loin du lieu de disparition d'Esther Dingley. — PGHM Luchon

Elle était partie en randonnée le dimanche 22 novembre dans les Pyrénées, du côté de Bagnères-de-Luchon, mais n’était pas revenue le mercredi suivant comme cela était prévu. Ester Dingley, une randonneuse anglaise de 37 ans, avait disparu l'automne dernier et de nombreuses recherches avaient été lancées pour retrouver cette blogueuse reconnue Outre-Manche.

Des randonneurs ont retrouvé il y a quelques jours des ossements humains qui pourraient être les siens, près Bagnères indique une source proche de l’enquête. Il s’agit d’un morceau de crâne humain « portant des restes de cheveux », découverts « à proximité d’un chemin de randonnée au Port de la Gléré », où se trouvaient aussi des os « d’origine animale ».

Expertise ADN

Une expertise ADN a été confiée au laboratoire de police scientifique de Toulouse qui devra déterminer s’il s’agit bien de la Britannique. La présence d’ossements humain et animal laisse penser qu’ils auraient pu être déplacés par un animal, car le secteur avait été passé au peigne fin par les gendarmes.

Esther Dingley était passé par l’Espagne fin octobre pour s’attaquer à cette randonnée, en partant du Pic de Sauvegarde, entre l’Espagne et la France, en passant une nuit au refuge de Vénasque.

C’est son compagnon, resté en France et avec qui elle tenait le blog depuis six ans, qui avait donné l’alerte. Le parquet de Saint-Gaudens avait confié l’enquête sur cette disparition aux gendarmes de la brigade de recherches de Saint-Gaudens et de la section de recherches de Toulouse.