Finistère : Les deux fillettes retrouvées mortes ont été médicamentées avant d’être noyées

INFANTICIDE Une lettre écrite par la mère de famille a été retrouvée dans l’appartement où s’est produit le drame

J.G.
— 
Les corps sans vie des deux fillettes de 4 et 6 ans ont été retrouvés mercredi dans un appartement au Relecq-Kerhuon.
Les corps sans vie des deux fillettes de 4 et 6 ans ont été retrouvés mercredi dans un appartement au Relecq-Kerhuon. — Fred Tanneau / AFP

Après la découverte du corps sans vie de deux fillettes de 4 et 6 ans mercredi dans un appartement au Relecq-Kerhuon près de Brest, la piste du double infanticide semble se confirmer. Selon Le Télégramme, la mère de famille, âgée de 35 ans, aurait laissé une lettre à son domicile pour expliquer son geste. Elle aurait agi car elle ne supportait pas la perspective d’une séparation, son mari lui ayant annoncé la rupture récemment.

Toujours hospitalisée, la mère des deux fillettes n’a toujours pas été entendue par les enquêteurs. L’autopsie du corps des deux fillettes a par ailleurs confirmé qu’elles avaient été médicamentées avant d’être noyées. Selon le quotidien, des analyses sont en cours pour connaître la nature des produits utilisés.