Nantes : Il faisait croire à tout le monde (même à sa femme) qu’il était gendarme

MYTHO Un quinquagénaire a été interpellé la semaine dernière à Nantes pour usurpation de qualité de gendarme

J.U.

— 

Un gendarme (illustration)
Un gendarme (illustration) — ALLILI MOURAD/SIPA

Carte professionnelle, brassard, étui de pistolet… Il avait tout du parfait militaire, sauf le titre ! Un Nantais d’une cinquantaine d’années devra s’expliquer devant le tribunal, en septembre, pour usurpation de qualité de gendarme. La semaine dernière, les (vrais) gendarmes ont mis fin à son petit manège, pour lequel il avait d’ailleurs déjà été condamné en 2018.

Tout a commencé au parc de Procé à Nantes où l’homme avait oublié une sacoche contenant tout son attirail. Après qu’une passante a remis le matériel à la compagnie de gendarmerie de Nantes, une enquête a été ouverte par la brigade de recherches, qui a constaté que la carte était une contrefaçon.

Des armes et des tenues

L’homme a vite été retrouvé et interpellé à son domicile, rapporte la gendarmerie. Sur place, neuf armes (détenues légalement) ont été découvertes, ainsi que des tenues professionnelles. « Notre quinquagénaire, passionné par la gendarmerie, n’aurait, a priori, jamais tenté d’escroquer des personnes. Il a cependant dupé sa compagne et ses voisins sur son faux métier », indique la gendarmerie.