Doubs : Une coupure d’électricité « ciblée » dans un centre de vaccination

SABOTAGE La mairie d’Audincourt (Doubs) a porté plainte lundi après la coupure des disjoncteurs d’alimentation électrique qui a touché dimanche son centre de vaccination

G.V. avec AFP
— 
Le commissariat de police du 12e arrondissement de Paris, le 1er avril 2019 (Photo d'illustration).
Le commissariat de police du 12e arrondissement de Paris, le 1er avril 2019 (Photo d'illustration). — Clément Follain / 20 Minutes

Les faits se sont produits dimanche à Audincourt, dans le Doubs. « On s’est rendu compte qu’il y a eu une panne d’électricité, et que notre générateur, qui permet de prendre le relais en cas de panne, était lui aussi en panne, ce qui a enclenché une alarme », explique Martial Bourquin, le maire d’Audincourt.

« Nos services se sont rendus sur les lieux, il y avait quatre disjoncteurs coupés et le disjoncteur de l’alimentation principale était lui aussi coupé. Il n’y a aucun doute là-dessus, le centre de vaccination était ciblé » , a-t-il ajouté, évoquant des « actes inacceptables et inqualifiables ».

Analyses des doses

La coupure d’électricité a duré « entre une heure et une heure et demie » alors que le centre stockait « environ 3.500 doses » de vaccin Pfizer dans des réfrigérateurs. Ces doses ont été « mises de côté pour les faire analyser par la pharmacie centrale de l’hôpital, qui nous dira si elles ont été affectées », a précisé le maire.

Des relevés d’empreintes digitales et d’ADN ainsi que des extraits de vidéosurveillance doivent également être exploités. Et pour que cela ne se reproduise plus, explique l’élu, « toute l’installation électrique qui était à l’extérieur sera maintenant à l’intérieur, il ne sera plus possible de pirater l’installation ». La vaccination a repris normalement ce lundi « avec d’autres doses » assure le maire.