Montpellier : «C’est des vraies balles que vous allez prendre», la députée Patricia Mirallès menacée de mort

INTIMIDATION Après les annonces du président de la République concernant la vaccination, la députée LREM de l’Hérault a reçu une lettre de menaces

B.C.

— 

La députée LREM de la 1re circonscription de l'Hérault, Patricia Mirallès, a reçu un courrier de menaces après les annonces concernant la vcaccination.
La députée LREM de la 1re circonscription de l'Hérault, Patricia Mirallès, a reçu un courrier de menaces après les annonces concernant la vcaccination. — Alain Robert / SIPA

« Un message d’une grande violence mais qui ne m’intimide pas. » C’est ainsi que la députée LREM de la 1re circonscription de l’Hérault, Patricia Mirallès, a réagi au courrier de menaces qu’elle a reçu le 14 juillet. Un habitant de Montpellier lui intime de « bien voter », elle et les autres députés, lorsque le projet de Loi sur le pass sanitaire​ arrivera devant l’Assemblée nationale le 21 juillet prochain.

« Car à partir de maintenant, c’est des vraies balles que vous allez prendre (je suis armé), faites attention où vous allez », écrit-il. Avant d’ajouter « vous nous injecterez jamais le vaccin ». La députée, par ailleurs conseillère municipale de Montpellier, a indiqué qu’elle allait porter plainte. Elle a reçu le soutien de nombreux députés de la majorité.

Les annonces d’Emmanuel Macron ont suscité une levée de boucliers parmi les opposants à la vaccination. Mercredi, plusieurs milliers de personnes ont manifesté contre la « dictature », reprochant au président de la République de « jouer sur les peurs ».