Saint-Malo : Après le sauvetage de 27 migrants, le conducteur du bateau en garde à vue

ENQUETE Une embarcation a été secourue jeudi matin à 33 kilomètres au large de Saint-Malo

J.G. avec AFP
— 
Un contrôle des affaires maritimes, ici à Saint-Malo.
Un contrôle des affaires maritimes, ici à Saint-Malo. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

Il est soupçonné d’avoir tenté d’aider des migrants à traverser la Manche. Le conducteur de l’embarcation secourue jeudi en fin de matinée à Saint-Malo se trouvait ce vendredi en garde à vue avant une possible présentation au parquet de Saint-Brieuc, a-t-on appris auprès du parquet.

Âgé de 27 ans et de nationalité étrangère, l’individu était aux commandes du bateau qui avait à son bord 27 migrants, dont dix enfants. Il a été interpellé après le sauvetage, a précisé le parquet de Saint-Brieuc, chargé du volet judiciaire de cette affaire, confirmant des informations de la presse locale.

L’embarcation victime d’une panne de carburant

Jeudi, la procureure de la République de Saint-Malo Christine Le Crom avait indiqué qu’il « semblerait que ce bateau soit parti d’Erquy ou de Saint-Brieuc » vers 11 heures jeudi matin. Le pilote du bateau pourrait être présenté au parquet vendredi en fin de journée. « Il va y avoir une ouverture d’information pour l’aide au séjour en exposant les personnes à un risque immédiat de blessures », a indiqué le parquet de Saint-Brieuc.

Le Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (Cross) avait été contacté jeudi vers 5h30 par « des migrants se signalant en difficulté suite à une panne de carburant à 18 nautiques (33 km) au large de Saint-Malo ». Les autorités avaient demandé à un navire de pêche de s’assurer de la sécurité de ces personnes en attendant un patrouilleur des douanes qui a récupéré sains et saufs les passagers qui ont été pris en charge par le Samu et la police aux frontières (PAF) à Saint-Malo.