Moselle : Son enterrement de vie de garçon vire au drame, il finit brûlé au 3e degré

ACCIDENT Pendant son baptême d’ULM, le futur marié a été victime d’un arc électrique après avoir percuté une ligne à haute tension

T.G.
— 
Un ULM (illustration).
Un ULM (illustration). — Wikicommons

Le gérant d’un club de parapente en Moselle comparaissait devant le tribunal judiciaire de Thionville, relate Le Républicain Lorrain. Il était poursuivi pour un accident survenu en ULM lors d’un enterrement de vie de garçon, en août 2019.

Ce jour-là, son engin avait percuté une ligne à haute tension à 6 mètres de haut. A bord, le futur marié avait été victime d’un arc électrique et brûlé au 3e degré. Il avait également perdu connaissance et s’était vu octroyé soixante jours d’ITT. Deux ans après les faits, il n’a toujours pas repris d’activité professionnelle.

Le tribunal a requis six mois de prison avec sursis et une amende de 1.000 euros, contre le pilote qui avait reconnu une « faute humaine ». La décision est attendue début septembre.