Morbihan : Les gendarmes mettent au jour une boucherie clandestine

HORREUR Le local où était opérée cette activité illégale se trouvait dans un état d’hygiène déplorable

Jérôme Gicquel
— 
Les gendarmes ont découvert un local dans un état d'hygiène déplorable.
Les gendarmes ont découvert un local dans un état d'hygiène déplorable. — Facebook de la gendarmerie du Morbihan

Des murs recouverts de crasse, une gazinière dans un état déplorable, des ustensiles de cuisine rouillés. Les images publiées ce mercredi sur les réseaux sociaux donnent la nausée. Après plusieurs mois d’enquête, les gendarmes du Morbihan ont réussi à démanteler une boucherie clandestine qui était installée dans un local sur la commune de Brec’h entre Lorient et Vannes.

L’affaire a démarré début 2020 avec le placement en garde à vue d’un conducteur pour un délit routier. Lors du contrôle, les gendarmes du peloton motorisé de Brec’h ont découvert une importante somme d’argent en numéraire ainsi que des denrées alimentaires dans une fourgonnette frigorifique. Après cette arrestation, les investigations se sont poursuivies sous l’autorité du parquet de Lorient, avec l’appui des gendarmes de la cellule spécialisée dans le travail illégal du Morbihan.

Une somme de 35.000 euros en espèces saisie

Elles ont débouché sur la découverte de ce laboratoire de boucherie-charcuterie et la saisie de 35.000 euros en espèces. Malgré l’hygiène déplorable des lieux, l’activité était florissante et brassait d’importantes sommes d’argent. Les enquêteurs ont constaté que d’importantes sommes d’argent transitaient sur une douzaine de comptes bancaires.

Le gérant présumé de cette boucherie clandestine sera convoqué devant le tribunal en septembre. L’Urssaf va également lui réclamer toutes les taxes non payées depuis plusieurs années.