Seine-Maritime : Un exercice de sécurité non déclaré déclenche une intervention policière d’ampleur

ROUEN Près d’une cinquantaine de pompiers et 34 engins ont été mobilisés en plus des équipes de policiers

20 Minutes avec agences
— 
Une moto de la police (illustration)
Une moto de la police (illustration) — SYSPEO/SIPA

Un exercice de sécurité non déclaré impliquant un homme armé d’un fusil d’assaut factice a mobilisé 130 policiers, pompiers et soignants ce mardi en Seine-Maritime. L’exercice avait été organisé par une société de sécurité privée.

Les faits sont survenus vers 17 heures dans une zone d’activité à Saint-Étienne-du-Rouvray, près de Rouen. Deux témoins ont appelé la police après avoir vu un homme armé s’introduire dans les lieux, a indiqué la préfecture dans un communiqué, dénonçant un « comportement irresponsable ». Un périmètre de sécurité a immédiatement été mis en place.

Personne n’avait été prévenu

Des policiers de la brigade de recherche et d’intervention (BRI) ont été « engagés en colonne d’assaut », assisté de nombreux policiers de sécurité publique. Au total, 80 agents étaient présents, selon la préfecture. Un équipage du Samu et 48 sapeurs-pompiers transportés par 34 engins ont également été positionnés à proximité. Trente pompiers et 14 engins sont demeurés en pré-alerte.

« Les policiers ont découvert qu’un exercice avec armes factices a été organisé d’initiative par des agents d’une société de sécurité privée dont les locaux sont implantés sur le site », explique le communiqué. Ces derniers n’avaient prévenu « ni les forces de l’ordre, ni les autorités, ni les riverains ».