Paris : Une femme mise en examen après un accident mortel de trottinette

JUSTICE Le 16 juin, une Italienne de 32 ans a perdu la vie après avoir été percutée deux jours plus tôt par une trottinette conduite par deux jeunes femmes, ayant pris la fuite

20 Minutes avec AFP
— 
Trottinettes électriques. Illustration.
Trottinettes électriques. Illustration. — Romain Doucelin / Sipa

Une jeune femme, soupçonnée d’avoir percuté à trottinette électrique à Paris une Italienne de 32 ans, qui est décédée des suites de ses blessures, a été mise en examen ce samedi et placée sous contrôle judiciaire, a-t-on appris auprès du parquet de Paris.

Interpellée jeudi en même temps qu’une autre jeune femme, elle a été mise en examen pour « homicide involontaire aggravé par deux circonstances », le délit de fuite et un manquement délibéré à une obligation de sécurité ou de prudence. Selon deux sources proches de l’enquête, il s’agit d’une infirmière. L’autre personne est pour sa part ressortie libre de sa garde à vue vendredi.

Les circonstances de l’accident

Cet accident s’était produit peu après minuit le 14 juin sur une allée piétonne le long de la Seine, en plein cœur de Paris, selon une source policière. Une cinquantaine de personnes y étaient rassemblées. Parmi elles, une Italienne de 32 ans, qui venait de rejoindre des collègues de travail. Elle était en train de discuter avec une amie quand elle avait été percutée violemment par une trottinette électrique conduite par deux jeunes femmes, qui avaient pris la fuite.

Transportée à l’hôpital dans un état très grave, son pronostic vital étant engagé, la victime, Miriam S., née à Rome et domiciliée à Paris, était décédée le 16 juin des suites de ses blessures. Dix jours après l’accident, la conductrice et la passagère présumées de l’engin ont été interpellées et placées en garde à vue.