Lille : Les policiers démantèlent un vaste trafic de voitures volées

ENQUETE Sept personnes suspectées d’être impliquées dans le vol et le recel de plusieurs véhicules ont été interpellées dimanche dans l’agglomération lilloise

Thibaut Chevillard

— 

L'enquête a commencé fin 2020, lorsqu’ils constatent une recrudescence de vols de véhicules (illustration)
L'enquête a commencé fin 2020, lorsqu’ils constatent une recrudescence de vols de véhicules (illustration) — Isopix / Sipa

« C’est une belle affaire », se félicite une source proche du dossier. Sept personnes suspectées d’être impliquées dans un vaste trafic de voitures volées ont été arrêtées dimanche dans l'agglomération lilloise. Elles ont été placées en garde à vue par les enquêteurs de la sûreté départementale du Nord, qui étaient sur leurs traces depuis plusieurs mois.

Leur enquête a commencé fin 2020, lorsqu’ils constatent une recrudescence de vols de véhicules avec un mode opératoire similaire. Aux termes d’investigations « longues et compliquées », les policiers parviennent à identifier une équipe de malfaiteurs « assez bien rodée ». A sa tête, un commanditaire, déjà connu de leurs services. Il y a aussi ses deux lieutenants et plusieurs « petites mains » qui les aidaient à stocker les voitures volées attendant d’être maquillées.

Revendues sur Leboncoin

Dimanche 20 juin, tous ont été interpellés à Lille, Roubaix et Tourcoing. L’enquête a montré que les voitures volées étaient ensuite revendues dans toute la France, parfois après avoir posté une annonce sur Leboncoin. La garde à vue des sept suspects pour vol en bande organisée peut durer 96 heures.