Hérault : Cinq individus soupçonnés d’une quarantaine de cambriolages de cabinets de kinés interpellés

ENQUETE Il y a trois mineurs parmi les suspects

N.B.

— 

Une gendarmerie. (Illustration)
Une gendarmerie. (Illustration) — E. Frisullo / 20 Minutes

Les gendarmes de Castelnau-le-Lez (Hérault) ont identifié et interpellé cinq suspects, ont indiqué lundi les services de la gendarmerie de l'Hérault. Ils sont soupçonnés d’avoir mené des cambriolages dans des cabinets de kinésithérapeutes.

Depuis le début de l’année, de nombreux praticiens déploraient être la cible de vols, dans leurs salles de repos, pendant qu’ils exerçaient. « Un ou plusieurs individus rentrent dans le cabinet, repèrent les lieux et passent à l’acte dès qu’une occasion se présente ou reviennent furtivement effectuer les vols », indiquent les services de la gendarmerie.

Les majeurs jugés en juillet

Des objets multimédias, des moyens de paiement et un véhicule ont été dérobés. Au total, 42 faits sont reprochés aux suspects, qui ont reconnu leur implication, en garde à vue. Parmi eux, il y a trois mineurs. Ils seront entendus en septembre, devant un juge pour enfants. Un homme a été placé en détention provisoire, et un autre sous contrôle judiciaire, en attendant d’être jugé devant le tribunal correctionnel, le 13 juillet.