Haute-Garonne : Arbres couchés, toitures abîmées… De nombreux dégâts après de violents orages

INTEMPERIES Les pompiers de la Haute-Garonne, ainsi que ceux du Tarn, ont reçu de nombreux appels après une série d’orages survenus sur le département, en particulier du côté de Villefranche, Verfeil et Ramonville

H. M. et B. C.

— 

Un arbre couché après les violents orages survenus le 17 juin en Haute-Garonne, dans le secteur de Verfeil.
Un arbre couché après les violents orages survenus le 17 juin en Haute-Garonne, dans le secteur de Verfeil. — L. A. / 20 Minutes

De violents orages ont touché le département de la Haute-Garonne aux alentours de 16 h 30, ce jeudi après-midi. Placé en vigilance orange depuis la veille par les services de Météo-France, le département a vécu une demi-heure intense de pluies et de rafales de vent, avec de la grêle par endroits.

Les services météorologiques ont enregistré des vents violents atteignant les 105 km/h à l’aérodrome de Toulouse-Lasbordes, sur la commune de Balma, et jusqu’à 112 km/h à Saint-Félix-Lauragais, au sud-est du département.

Le service départemental d’incendie et de secours de la Haute-Garonne a reçu de nombreux appels pour signaler des arbres arrachés, parfois couchés sur la chaussée, des fils électriques et du téléphone à terre, mais aussi des toits parfois arrachés. Selon les pompiers, les secteurs les plus touchés sont ceux de Ramonville-Saint-Agne, de Villefranche-de-Lauragais et celui de Verfeil.

650 appels aux pompiers du Tarn

Dans le département voisin du Tarn​, les sapeurs pompiers sont aussi très sollicités. Vers 18 h 30, ils étaient intervenus à 150 reprises, principalement pour dégager des arbres, poteaux EDF et Télécoms tombés sur la voie publique. Ils avaient reçu entre 17 h 30 et 20 h 30 pas moins de 650 appels, soit le double d’une journée normale.

Près de 170 pompiers étaient présents sur le terrain en début de soirée, en particulier du côté de Lavaur, Rabastens où la route RD88 a été coupée, mais aussi à Saint-Sulplice. A Castres, la toiture d’une banque s’est effondrée et il n’y a plus d’électricité dans certains secteurs.