Puy-de-Dôme : Un violeur présumé écroué après avoir contraint sa victime au mariage

CRIMINALITÉ L’homme a été mis en examen pour « viols et violences contre une personne afin de la contraindre à conclure un mariage » et placé en détention provisoire

avec agences
— 
Un palais de justice. (illustration)
Un palais de justice. (illustration) — SEBASTIEN BOZON / AFP

Un Algérien de 29 ans, suspecté d’avoir violé une jeune femme qu’il voulait contraindre à contracter un mariage pour acquérir la nationalité française, a été mis en examen et écroué à Riom (Puy-de-Dôme) dimanche soir, a-t-on appris ce lundi de sources judiciaires. Au terme de deux jours de garde à vue, cet individu installé depuis l’an dernier dans la préfecture de la Haute-Loire, a été présenté dimanche après-midi au pôle criminel de l’instruction de Clermont-Ferrand.

Il a été mis en examen pour « viols et violences contre une personne afin de la contraindre à conclure un mariage » et placé en détention provisoire, a déclaré le procureur de la République de Clermont-Ferrand. L’homme, qui voulait acquérir la nationalité française, avait convaincu il y a plusieurs mois la jeune femme de l’épouser, avec la promesse de lui donner 15.000 euros, selon cette dernière.

Des passants sont intervenus

La jeune majeure a indiqué aux enquêteurs qu’ils avaient pris rendez-vous ensemble avec un officier d’état-civil du Puy-en-Velay. Elle a ajouté qu’à la suite de violences physiques et de viols qui l’ont conduite à se retrouver enceinte, elle lui avait annoncé vouloir subir une interruption volontaire de grossesse.

De nouvelles violences exercées ce vendredi après-midi dans une rue du Puy-en-Velay ont provoqué l’intervention de passants, l’arrivée de la police et le placement en garde à vue du suspect, « dont le projet de mariage blanc avait pris la tournure d’un mariage forcé », selon une source proche de l’enquête.