Corse : Un incendie détruit sept bateaux à Sagone, la piste criminelle privilégiée

ENQUETE Selon le parquet, « la plus grosse victime est une entreprise de promenade en mer » dirigée par Christophe Versini, militant nationaliste de Corsica Libera (indépendantiste)

20 Minutes avec AFP

— 

Le golfe de Sagone en Corse.
Le golfe de Sagone en Corse. — SUPERSTOCK/SUPERSTOCK

La Corse a vécu une semaine sous le signe d’incendies criminels : plusieurs entreprises à Bonifacio, Sartène et Propriano en Corse du Sud ont été touchées, et à Calvi en Haute-Corse, principalement des bars-restaurants. La nuit de samedi à dimanche n’a pas fait exception. Durant celle-ci, sept bateaux de plaisance, dont plusieurs appartenant à la société d’un militant nationaliste, ont été détruits par les flammes à Sagone en Corse du Sud. Et là aussi les enquêteurs privilégient la piste criminelle.

Confirmant une information de France 3 Corse, la procureure d’Ajaccio Carine Greff a précisé « qu’une enquête de flagrance pour destruction de biens par moyens dangereux », avait été ouverte. « La police technique et scientifique mène des investigations pour identifier le nombre de départs de feu. La plus grosse victime est une entreprise de promenade en mer. Mais pour l’instant, nous ne savons pas encore qui était la cible principale ».

Soutien de Corsica Libera

L’entreprise la plus touchée est dirigée par Christophe Versini, militant nationaliste de Corsica Libera (indépendantiste). Le mouvement, qui présente une liste aux élections territoriales menée par Jean-Guy Talamoni, président de l’Assemblée de Corse, a apporté son soutien à l’un de ses membres sur les réseaux sociaux. « Ces exactions, dont l’origine criminelle ne semble pas faire de doute à cette heure, s’ajoutent à la liste des pressions et violences que subit la société corse, dont aucune incantation, ni action de l’Etat dans notre pays ne nous ont jamais mis à l’abri, bien au contraire », écrit Corsica Libera.

Gilles Simeoni, président de la collectivité de Corse et candidat aux élections à la tête de la liste concurrente Femu a Corsica (autonomiste) a également apporté son « soutien à Christophe Versini, militant de Corsica Libera, visé à titre principal par l’incendie criminel, ainsi qu’à toutes les victimes de cette destruction par le feu ». « Il faut opposer au climat délétère qui s’aggrave en Corse la force de la mobilisation démocratique », a-t-il ajouté.