Montpellier : Un homme soupçonné d’avoir étranglé sa compagne lors de « jeux intimes »

ENQUETE La victime a été retrouvée morte, dans la nuit de samedi à dimanche

N.B.

— 

Le commissariat de Montpellier (illustration)
Le commissariat de Montpellier (illustration) — N. Bonzom / Maxele Presse

Un homme a été mis en examen et placé sous mandat de dépôt, après que sa compagne a été retrouvée morte, dimanche, a appris 20 Minutes auprès du parquet de Montpellier (Hérault). Le suspect avait appelé la police, aux alentours de 5 heures 30 du matin, en indiquant que la victime semblait décédée. Sur place, les forces de l’ordre ont retrouvé le corps de sa compagne, sans vie, allongée sur le lit.

Selon le parquet, l'homme confiait alors aux policiers, lors de courtes déclarations, qu'il se rappelait « l’avoir étranglée dans le cadre de jeux intimes consentis, sur fond d'alcool ». Des bouteilles d’alcool fort ont été retrouvées sur les lieux.

« Les stigmates internes d’une strangulation »

« Si aucune trace de lutte n’était relevée, la victime ne présentait pas de trace autour du cou, de traumatisme sanglant ou par tout autre objet, le décès pouvant remonter à plusieurs heures, poursuit le parquet de Montpellier. De fait, il ne sera retrouvé lors de l’examen autopsique que les stigmates internes d’une strangulation. »

Lors de sa garde à vue, l’homme a confirmé ses premières déclarations, décrivant son couple comme « uni ». Ils avaient déjà été condamnés, ensemble, poursuit le parquet de Montpellier, pour des faits d’infraction à la législation sur les stupéfiants.