Corse : Des incendies, a priori criminels, touchent des bars-restaurants

DESTRUCTION Des établissements de Propriano, Calvi, Bonifacio et Sartène ont été touchés par des incendies la nuit dernière. 

20 Minutes avec AFP

— 

Un camion de pompier devant une caserne de gendarmerie, en Corse
Un camion de pompier devant une caserne de gendarmerie, en Corse — Stephan Agostini / AFP

Plusieurs incendies ont eu lieu cette nuit à Bonifacio, Sartène et Propriano, en Corse-du-Sud et à Calvi (Haute-Corse), touchant principalement des bar-restaurants. La piste criminelle est partout privilégiée même si aucun lien ne permettait de relier ces sinistres, a-t-on appris de sources concordantes. Aucun blessé n’est à déplorer, ont précisé les procureurs d’Ajaccio et de Bastia.

A Bonifacio (Corse-du-Sud), c’est la terrasse du bar-restaurant B52 qui a été touchée par un incendie vers 4 heures du matin. Une quinzaine de pompiers sont intervenus pour éteindre ce sinistre qui a « brûlé la totalité de la terrasse de 200 m² », ont indiqué à l’AFP les pompiers de Corse-du-Sud.

L’incendie s’est étendu à la terrasse de l’hôtel-restaurant voisin, la Caravelle, dont les façades ont été « abîmées », a la procureure d’Ajaccio Carine Greff, précisant « avoir des éléments pour dire que c’est criminel ».

A Propriano, c’est le bar Le Festival qui a été affecté par un début d’incendie à minuit et demi. Là aussi la piste criminelle est étudiée et les constatations sont en cours, même si les dégâts sont « minimes », a indiqué la procureure. Les enquêtes pour destructions par incendies ont été confiées aux brigades de gendarmerie de Porto-Vecchio et Sartène.

A Calvi, c’est un bar-club du port, l’Eden Port, qui a été touché vers 3 heures du matin par un incendie « très probablement criminel », occasionnant « des dégâts assez importants » et affectant également une boulangerie située au-dessus de l’établissement, a indiqué le procureur de Bastia, Arnaud Viornery.

Enquête pour destruction volontaire

Une enquête pour destruction volontaire par incendie a été ouverte et confiée à la section de recherche de la gendarmerie et à la brigade de recherche de la gendarmerie de Calvi, a-t-il précisé.

« A ce stade, il n’y a pas de lien établi avec les autres incendies en Corse-du-Sud », a-t-il ajouté, précisant qu’aucune « revendication à ce stade » n’avait été découverte.

Parallèlement à ces incendies de bar-restaurants, un autre s’est déclaré vers minuit dans l’entreprise de matériaux de construction Gedimat à Sartène. « Plusieurs mises à feu au niveau de l’enceinte ont été maîtrisées par une dizaine de sapeurs-pompiers », occasionnant des « dégâts légers », ont indiqué les pompiers.

La piste criminelle est également privilégiée, selon la procureure qui précise « qu’à ce stade, aucun lien n’est possible entre ces faits ».