Lyon : Un réseau de proxénètes sud-américains démantelé dans le 7e arrondissement

TRAFIC Trois hommes et deux femmes ont été interpellés le 1er juin à Lyon. Ils sont soupçonnés d’avoir organisé la prostitution d’une centaine de jeunes femmes originaires de République dominicaine.

C.G.

— 

Une prostituée dans son camion, à Lyon en 2012
Une prostituée dans son camion, à Lyon en 2012 — PHILIPPE DESMAZES / AFP

Deux années d’enquête approfondie ont permis d’arrêter cinq suspects. Trois hommes et deux femmes, âgés de 22 à 46 ans, ont été interpellés le 1er juin à Lyon, apprend-on ce mardi de la Sûreté du Rhône. Ils sont soupçonnés d’avoir organisé la prostitution d’une centaine de jeunes femmes, toutes originaires de la République dominicaine.

Après avoir transité par l’Espagne ou l’Italie, les victimes étaient déployées sur les trottoirs de la ZAC Ampère, dans le 7eme arrondissement de Lyon, ou travaillaient dans des camionnettes, chaque nuit entre 19 heures et 4 heures.

Les suspects ont été placés en garde à vue puis mis en examen pour des faits notamment de proxénétisme aggravé en bande organisé, traite d’être humains. Quatre ont été écroués. Un sixième suspect a été cueilli dans la région de Madrid en Espagne, il faisait l’objet d’un mandat d’arrêt européen.