Calvados : Six mises en examen après le chavirage d'une embarcation de migrants dans la Manche

REFUGIES 12 personnes, dont un nourrisson, avaient été sauvées fin décembre au large de Port-en-Bessin, dans le Calvados

20 Minutes avec AFP

— 

Une embarcation de migrants et migrantes dans la Manche. (illustration)
Une embarcation de migrants et migrantes dans la Manche. (illustration) — SAMEER AL-DOUMY / AFP

Six personnes ont été mises en examen, dont deux incarcérées, après le chavirage et le sauvetage fin décembre, dans la Manche, d’une embarcation de migrants avec 12 Irakiens et Irakiennes à bord, dont un nourrisson, a annoncé le parquet de Caen vendredi. Après cet accident intervenu à Port-en-Bessin ( Calvados) dans la nuit du 29 au 30 décembre 2020, les passagers et passagères de l’embarcation avaient été secourus et ramenés à terre sains et saufs, seul le nourrisson de deux mois étant transporté à l’hôpital en légère hypothermie.

Les investigations, menées sous l’égide d’un juge d’instruction, ont conduit à l’interpellation de huit personnes dans la matinée du 1er juin, à Lorient, Lanester (Morbihan) et Lille, selon le parquet. Six ont été mises en examen pour aide à l’entrée et au séjour irrégulier en bande organisée, mise en danger d’autrui et usage de faux documents administratifs. Deux suspects ont été placés en détention provisoire.

« Les investigations, initiées sur la base des éléments de police scientifique et technique recueillis à Port-en-Bessin se sont activement poursuivies depuis lors, nécessitant un investissement important de l’équipe spéciale constituée pour ce dossier, avec un résultat particulièrement satisfaisant », a précisé la procureure de Caen Amélie Cladière. « L’instruction se poursuit », a-t-elle ajouté. L’enquête est confiée à la police aux frontières et aux gendarmes de la section de recherches de Caen, de la brigade des recherches de Bayeux et de la brigade de proximité de Creuilly (Calvados).