Isère : Un enfant de 3 mois décède du syndrome du bébé secoué, son père mis en examen

DRAME Après le décès d’un nourrisson de 3 mois, mercredi en Isère, son père, soupçonné de « coups mortels par ascendant sur mineur », a été placé sous contrôle judiciaire

J.Lau.

— 

Photo d'illustration d'un gendarme.
Photo d'illustration d'un gendarme. — ALLILI MOURAD/SIPA

Les gendarmes de Morestel (Isère) ont été sollicités dans la soirée du 30 mai par les services de secours, en pleine intervention pour un arrêt cardio-respiratoire d’un nourrisson de 3 mois. L’examen médical de l’enfant a en effet mis ensuite en évidence « des lésions révélatrices du syndrome du bébé secoué », comme l’explique ce vendredi Boris Duffau, procureur adjoint de Grenoble. Le parquet de Bourgoin Jallieu a donc reçu lundi un signalement de l’hôpital, alors que le pronostic vital de l'enfant était engagé.

Les parents ont été placés en garde à vue mardi, d’abord pour « violences aggravées », puis pour « coups mortels par ascendant sur mineur » dans un second temps, après le décès du nourrisson mercredi.

A l’issue de la garde à vue, seul le père de la victime a été présenté devant un juge d’instruction de Grenoble, qui l’a mis en examen ce vendredi. Si le parquet de Grenoble indique avoir requis son placement en détention provisoire, le juge des libertés et de la détention a placé l’intéressé sous contrôle judiciaire.