Gard : Des ossements d'une femme disparue depuis 2019 ont été retrouvés

ENQUETE Des analyses ADN ont permis d’indiquer que ces restes humains étaient ceux de la quinquagénaire qui n’avait plus donné signe de vie depuis 2019

N.B.
— 
Véhicule de gendarmerie, illustration.
Véhicule de gendarmerie, illustration. — G. Varela / 20 Minutes

Les ossements, retrouvés par un chasseur en janvier à Aramon (Gard), sont ceux d’une femme, qui était portée disparue depuis plus de deux ans, a appris 20 Minutes auprès d’Eric Maurel, le procureur de la République de Nîmes.

Des analyses ADN ont permis d’indiquer que ces ossements appartenaient à cette quinquagénaire, qui n’avait plus donné aucun signe de vie, après avoir été vue pour la dernière fois sur le parking de l’hôpital d'Avignon (Vaucluse). Une enquête avait été ouverte après sa disparition, et un appel à témoins avait été lancé.

Le procureur de la République de Nîmes indique qu’une information judiciaire pour enlèvement et meurtre devrait être ouverte dans les prochains jours.