Meurthe-et-Moselle : Son chat euthanasié sur ordre de la fourrière, elle porte plainte pour cruauté

VITE FAIT MAL FAIT Le félin a été piqué seulement deux heures après son arrivée à la fourrière intercommunale

T.G.

— 

Un chat noir (illustration).
Un chat noir (illustration). — pxHere

Une habitante de Doncourt-lès-Conflans, en Meurthe-et-Moselle, a vu son chat disparaître le 2 mai dernier. Au propre comme au figuré. D’abord en le voyant quitter le domicile vers 7 heures du matin. Puis en apprenant qu’il avait été euthanasié peu avant 14 heures, rapporte L'Est Républicain.

Que s’est-il passé entre-temps pour « Blacky » ? Le félin a été retrouvé par un habitant du village vers 11 h 30, qui l’a déposé chez SOS Animaux dans la commune voisine de Moineville. Avant que le mâle noir castré n’arrive dans la foulée au sein de la fourrière intercommunale locale.

C’est peu après que sa propriétaire a appris qu’il avait été retrouvé, via une voisine qui avait vu une annonce sur les réseaux sociaux. Le temps de joindre la fourrière, « Blacky » avait déjà été euthanasié dans une clinique vétérinaire. Cette dernière a justifié dans le quotidien régional l’acte par le fait que le félin était « en hypothermie, mal en point et gémissait. » L’ancienne maîtresse du chat a porté plainte pour cruauté.