Haute-Garonne : Suspecté d'avoir abattu un homme dans un petit village, le tireur interpellé par le GIGN

MEURTRE Un homme soupçonné d’avoir abattu mardi peu avant 18 heures un quadragénaire à Saint-Michel, au sud de la Haute-Garonne, a été interpellé par le GIGN dans un village voisin vers 22 heures. Un gendarme a été légèrement blessé, ainsi que le suspect

Béatrice Colin
— 
Illustration du GIGN.
Illustration du GIGN. — Nicolas Messyasz / SIPA

Mardi, peu avant 18 heures, un homme de 42 ans était abattu dans le centre du petit village de Saint-Michel, une bourgade au sud-ouest de Toulouse. Intervenus sur place, les gendarmes ont rapidement remonté la piste d’un suspect, habitant dans la commune voisine de Montberaud. Pour interpeller le tireur présumé, les membres de l’unité d’élite du GIGN ont été déployés autour d’une maison où il se trouvait.

Lors de leur intervention, l’homme a fait usage d’une arme et les gendarmes ont riposté, blessant le suspect, sans que ses jours soient en danger. L’un des militaires du GIGN a aussi été légèrement blessé par un tir au plomb. Après quatre heures de soins, il a été placé en garde à vue.

Il connaissait la victime

L’enquête, ouverte pour l’instant pour assassinat selon procureur de la République de Saint-Gaudens, Christophe Amunzateguy, devra déterminer ce qui a conduit l’auteur présumé du meurtre, âgé de 28 ans, à tirer sur la victime qu’il connaissait. « A ce stade nous retenons la préméditation, mais en fonction de l’enquête et des auditions, cela pourrait évoluer », poursuit le responsable du parquet qui a confié les investigations à la brigade de recherches de Muret, appuyée par la section de recherches de la gendarmerie.

Une information judiciaire devrait être ouverte dans la journée et Christophe Amunzateguy va se dessaisir dès ce soir du dossier au profit du pôle criminel du parquet de Toulouse.