Marseille : Un vaste réseau de stupéfiants démantelé dans la cité de la Castellane

STUPEFIANTS Dix-huit personnes ont été interpellées, l’enquête a duré un an

C.D.

— 

Des membres de la police technique et scientifique après une fusillade le 22 décembre 2011 à la cité de la Castellane à Marseille
Des membres de la police technique et scientifique après une fusillade le 22 décembre 2011 à la cité de la Castellane à Marseille — GERARD JULIEN AFP

L’opération a mobilisé plus de 250 policiers. Elle a visé mardi matin un important trafic de stupéfiants au sein de la cité de la Castellane à Marseille, a-t-on appris ce mercredi auprès du parquet de Marseille.

Lors de ce coup de filet, 173 kg de cannabis, 648 g de cocaïne ont été saisis, de même qu’un fusil d’assaut Kalachnikov, quatre armes de poing et 224.424 euros en espèces. Plusieurs véhicules et des gilets pare-balles ont aussi été saisis, et 18 personnes interpellées puis placées en garde à vue.

Les investigations, menées par l’office anti-stupéfiants de Marseille, ont débuté il y a un an autour d’une équipe très active. Selon la procureure de la République Dominique Laurens, elles « ont permis de mettre au jour l’existence d’une vaste structure criminelle, diversifiée et hiérarchisée capable de mener à bien l’approvisionnement, la gestion, et la revente de résine et d’herbe de cannabis, et de cocaïne au sein de la cité de la Castellane ».

Du gérant à la nourrice, tous les protagonistes identifiés

Tous les protagonistes de ce réseau ont été identifiés ainsi que leur niveau de participation : superviseur, gérant, ravitailleur, nourrice. De même, de plusieurs logements servant de lieux de stockage ont été identifiés et perquisitionnés, au sein de la cité mais aussi des appartements nourrice extérieurs à la Castellane

Les 18 personnes interpellées devraient être mises en examen pour « transport, détention, offre ou cession acquisition non autorisée de stupéfiants, association de malfaiteurs et non justification de ressources ».