Toulouse : Appelée pour des détonations à la Faourette, la police retrouve un homme blessé à l’hôpital

COUPS DE FEU La police toulousaine a été appelée mardi en début d’après-midi à la Faourette, avant d’être avertie par un établissement de soins qu’un homme blessé y avait été emmené par des connaissances

B.C.

— 

Une voiture de police à Toulouse.
Une voiture de police à Toulouse. — FRED SCHEIBER

En début d’après-midi, la police toulousaine est sollicitée pour des détonations dans le quartier de la Faourette. Mais à l’arrivée des forces de l'ordre sur place, peu après 14 h 30, personne n’est retrouvé du côté de la place Anthonioz de Gaulle où les coups de feu ont retenti. Peu de temps après, les policiers sont avertis par un établissement de soins qu’un homme blessé aux jambes par des projectiles s’est présenté aux urgences.

Sans attendre l’arrivée des secours, il aurait amené par des connaissances pour se faire soigner. Le pronostic vital de cet homme de 26 ans, connu des services de police, n’est pas engagé. L’unité des atteintes aux personnes de la sûreté départementale a été chargée de l’enquête sur cette nouvelle affaire, qui ressemble à un règlement de comptes. Le ou les auteurs des tirs sont pour l’heure toujours en fuite.