Arpajon : Une femme tuée à coups de marteau devant son enfant

MEURTRE Une femme d’une trentaine d’années a été tuée, lundi matin, à Arpajon dans l’Essonne. Les circonstances autour du drame restent floues

F.H. avec AFP

— 

Une voiture de police en intervention. (Illustration)
Une voiture de police en intervention. (Illustration) — ClÈment Follain / 20 Minutes

Tuée à coups de marteau devant son enfant de 11 ans. Une femme érythréenne d’une trentaine d’années a été tuée de plusieurs coups de marteau​ à la tête portés par un homme, lundi matin. Les faits se sont déroulés dans un appartement d’Arpajon ( Essonne). Le parquet d’Evry a ouvert une enquête des chefs de «  meurtre » et « tentative de meurtre », une autre femme présente au moment du drame ayant été blessée à coups de marteau également, a indiqué le ministère public.

Selon les premiers éléments de l’enquête, les deux femmes seraient venues « passer le week-end » chez cet homme, âgé de 39 ans, qui vivait seul depuis deux mois dans cet appartement, a expliqué la source policière. Vers 5 heures, la victime aurait demandé à son compatriote, alcoolisé, de faire moins de bruit. Furieux, l’homme s’en est pris à elle puis à la deuxième femme qui tentait de s’interposer.

Quels liens entre la victime et son meurtrier ?

Les enfants de la victime, une fillette de 2 ans et demi et un garçon de 11 ans, dormaient dans une autre pièce mais les cris ont réveillé le garçon qui « a assisté à la scène », a souligné la source policière. Ces enfants, dont le père vit dans un hôtel à Paris, font l’objet d’une ordonnance de placement provisoire et l’auteur des coups est actuellement en cellule de dégrisement, a précisé la même source.

Les circonstances du drame demeurent floues, les liens entre l’auteur des coups de marteau et la victime n’étant pas encore établis. « On ne sait pas si c’est un membre de la famille ou s’ils avaient une relation affective » ou encore si c’était une connaissance, a expliqué le parquet d’Evry.